mardi 24 janvier 2012

Nokia Lumia 800, entre design et système en devenir: le test

Je teste depuis la fin de semaine passée le Nokia Lumia 800, proposé dès un franc chez Orange. Comme je l’ai déjà dit, ce premier Windows Phone 7.5 signé Nokia est un petit chef d’œuvre de design et de finition, qui tire le meilleur parti de matériaux modernes, comme le polycarbonate pour sa coque.

Le Finlandais, pour se démarquer de ses concurrents sur le système de Microsoft, propose par ailleurs certains de ses services comme Nokia Musique ou son outil de navigation Drive. Ce combiné tire son épingle du jeu en matière de simplicité d’utilisation, mais pêche un peu par certains points. Le test.

Après une prise en mains en douceur et l’émerveillement quotidien que produit tant le design que le sublime écran Amoled, on constate assez rapidement que la qualité audio, bien que tout à fait correcte pour un appareil HD Voice sur le réseau d’Orange, pourrait être plus soignée.

Ensuite, côté logiciel, on constate que la navigation de Microsoft reste très simple et séduisante. Toutefois, si la synchronisation de ses e-mails ou de sa musique ne pose pas de problème avec le logiciel Zune, la gestion de l’agenda (importation inexistante) n’arrive pas à la cheville d’Ovi Suite et surtout de Nokia PC Suite.

50'ooo applications
Cette limite passée, par différents moyens, notamment en exportant ses calendriers par différents moyens dans Hotmail, on passe au Marketplace. Là, les entreprises suisses de service public dignes de ce nom, comme les CFF, La Poste ou local.ch proposent de redoutables applications.

Avec ses 50'000 applications, ce marché est toutefois loin derrière Android ou l’App Store, mais progresse très vite, comme me l’a rappelé la semaine dernière à Zurich Mila Dimic, porte-parole du géant américain.

Internet passable
Côté internet, Explorer produit des résultats convenables sans toutefois arriver à la hauteur des meilleurs modèles sous Android. Sans Flash, la navigation est pauvre et la toile mutilée sur certains grands sites web difficilement contournables…

Passons au redoutable appareil photo de huit millions de pixels qui produit d’excellents clichés avec ou sans flash. J’ai particulièrement apprécié la qualité de la balance des blancs en basse lumière. Dommage que la vidéo en 720p soit parfois un peu floue.


Zune, Nokia, tuner FM
Côté musique, la double entrée Zune et Nokia Musique permet de faire tout ce qui est nécessaire. Comme tout appareil moderne et à la page, ce Nokia Lumia 800 possède évidemment un tuner FM. Dommage que les écouteurs fournis soient juste potables.

A l’utilisation, j’ai trouvé l’affichage des cartes de Nokia, qui propose un GPS gratuit et des cartes à télécharger avant de partir, un peu lent, mais tout à fait utilisable. Le niveau de détail est légèrement supérieur à ce que fait presque gratuitement (problème de trafic de données) Google.

Nokia Lumia 800: bilan positif
Au final, malgré quelques limites, j’ai apprécié ce Nokia Lumia 800, bien qu’il manque un peu de puissance car ne possédant pas de double processeur. Dommage aussi qu’il ne soit pas possible de rajouter de mémoire et que Windows Phone 7.5 ne propose pas nombre de fonctionnalités.

Quoi qu’il en soit, ce Nokia Lumia 800 tient facilement une bonne journée d’utilisation, voire plus. Par ailleurs, j’avoue que la qualité de sa finition et de son design pourront faire oublier certains manques à d'aucuns…

Xavier Studer

Lire aussi:

Le Lumia 800 de Nokia débarque en Suisse: comparaison

Nokia publie une « pub documentaire » sur le Lumia 800

Nokia lance deux Windows Phone et revient dans la course

2 commentaires: