dimanche 25 septembre 2011

Ma semaine: à la recherche d’un micro pour mon Canon EOS 7D

Faire de belles images vidéo avec un reflex reste intéressant malgré certaines contraintes ergonomiques. La riche gamme d’objectifs disponibles sur ce genre d'appareils a notamment été mise à profit lors du tournage de «La guerre des Romands» dont les premières images du film sont disponibles sur la page Facebook d’Assura, le principal sponsor de Hatman pour cette production.

Revenons à nos micros. J’avais expérimenté par le passé différents micros comme des Sennheiser, Philipps et Shure, parfois sans fil, mais sans trouver mon bonheur. Le problème du 7D ? Il gère lui-même le niveau sonore et il n'est pas possible de le régler manuellement. Concrètement, lorsqu’on utilise un micro externe, ça se traduit souvent par un souffle lors des séquences de peu d'intensité.

Nikon ME-1
Je suis donc reparti au front, car de plus en plus satisfait par les performances visuelles du 7D qui permet notamment de filmer avec une facilité déconcertante des écrans de mobiles. J’espère bientôt d’ailleurs proposer un petit test vidéo de l’Xperia Ray, voire de la tablette Sony S (qui est aussi une excellente télécommande) sur xavierstuder.com.

J’ai donc d’abord acheté chez mon photographe un petit micro stéréo Nikon ME-1 (165 francs), qui donne des résultats corrects, mais parfois moins bons que le microphone interne du 7D dans certaines conditions. En plus, couplé au 7D, on entend souvent un souffle dérangeant en situation d’interview. A noter que le même micro utilisé sur d’autres périphériques donne de meilleurs résultats.

VideoMic de Røde
J’ai donc remis l’ouvrage sur le métier et après une longue séance de surf, je suis tombé sur un essai du VideoMic de Røde proposé à 155 francs dans un commerce spécialisé de Lausanne. Et je crois avoir enfin trouvé un micro qui convient au 7D, du moins pour réaliser de petites interviewes ou pour des prises de son simples.

Le VideoMic de Rode possède deux caractéristiques essentielles qui expliquent un meilleur résultat. Pour commencer, c'est un micro à électrostatique à condensateur, et non à électret comme le Nikon. Ensuite, il est alimenté par une pile de 9 volts et n’est pas tributaire de l’alimentation de l’appareil photo. Différents réglages sont aussi possibles. Le micro propose un filtre passe haut et il est possible d’en réduire la sensibilité de 10 ou 20 dB.

Xavier Studer

Un test vidéo sur Youtube du Røde

Un test vidéo sur Youtube du Nikon

1 commentaire: